Grand Bibou a eu dès sa naissance des besoins de proximité très intenses. Et pour répondre à sa demande, ainsi qu’à la mienne également je l’avoue, je l’ai porté. Beaucoup porté même… mais à bras. Et c’est sûr que porter son bébé toute la journée à la force de ses bras ce n’est pas facile, ça pèse et on se sent vite limité dans les gestes du quotidien.

Première expérience de portage
 
Alors j’ai fait comme beaucoup d’entre nous, je suis allée regarder des vidéos sur Youtube et je suis tombée sur une tonne de tutos sur le sujet. (C’est fou ce qu’on peut en trouver sur internet aujourd’hui). J’ai donc essayé de porter grand Bibou, tant bien que mal, avec les informations dont je disposais à ce moment. Mais autant vous dire que j’ai vite abandonné, faute d’un mauvais emploi du système de portage.
 

Quand on se retrouve comme moi, novice dans l’art de porter son enfant, on a vite fait de choisir une écharpe de mauvaise qualité, car souvent moins chère et de se tourner vers un nouage peu adapté à notre écharpe et à la physiologie de notre bébé. Cette façon de procéder ne peut que mener vers l’abandon de l’utilisation d’outils de portage. Mais ça, je ne l’ai compris que bien plus tard.

Parce que oui, porter et surtout bien porter ça s’apprend

Tout d’abord, il existe sur le marché une multitude de systèmes de portage. Des écharpes tissées, tricotées (100% coton ou comportant de l’élasthanne), des Slings, des portes-bébés (hybrides, préformés), les mai-tei… Et tout autant de nouages différents.

Le nouage choisi ne sera effectivement pas le même avec écharpe tissée et une écharpe tricotée ou bien avec un nouveau-né et un enfant de plusieurs mois. De plus, tous les modes de portage ne conviennent pas à tout le monde.

Mais il y a surtout des règles de sécurité à observer quand on porte son bébé, et ces dernières ne sont pas innées

J’ai donc décidé de me former

A la naissance de mon deuxième enfant, mon envie de porter et de sentir mon bébé blotti tout contre moi a été très intense. Je crois au fond que cette première expérience ratée a laissé en moi comme un goût d’inachevé et j’ai ressenti le besoin d’y remédier en faisant, cette fois-ci, les choses correctement.

Je me suis formée et été certifiée auprès de l’Association Suisse en Portage pour Bébé et je peux vous dire que cette formation s’est révélée indispensable pour me sentir en confiance dans l’art du portage. Aujourd’hui Petit Bibou a grandi, mais je le porte toujours activement et je suis fière de vous annoncer que même son grand frère vient me demander des séances de câlinage avec le Sling. 😊

Clairement, le portage est devenu essentiel dans ma vie de tous les jours de maman. Il me permet de continuer à passer du temps avec mon aîné sans pour autant mettre de côté mon petit et m’aide à consolider le lien d’attachement (qui m’est si cher) avec mes enfants.

Atelier « Porter bébé »

S’il y a une chose que je suis sûre, c’est que faute d’accompagnement personnalisé et de conseils adéquats on peut vite se retrouver à employer de manière inadaptée les systèmes de portage existants. Et parfois même, abandonner (trop) vite le portage. Et ça c’est vraiment dommage !

Le portage physiologique est un atout dans notre vie de jeunes parents et je souhaite pouvoir vous accompagner au mieux sur ce chemin en vous proposant des ateliers « porter bébé » afin que vous puissiez découvrir des moyens de portages et des nouages différents pour trouver celui qui répondra au mieux à vos besoins et celui de votre enfant.

Recommended Posts